48/14, La revue du musée d'Orsay N°16, printemps 2003


Collectif, Serge Lemoine, direction
La photographie
Musée d'Orsay / Réunion des musées nationaux - 2003
broché
Français
11 € - verfügbar

 

 

Actualités


Expositions au musée d'Orsay

  • Le Daguerréotype français. Un objet photographique
  • La Beauté documentaire, 1840-1914
  • La photographie au tournant du siècle : du Pictorialisme à Eugène Atget
  • Exposition au musée de la vie romantique : Trésors d'argent. Les Froment-Meurice orfèvres romantiques parisiens, du 4 février au 15 juin


Nouvelles acquisitions

Etudes


Henri Le Secq et la nature morte
par Sylvie Aubenas, Bibliothèque nationale de France
Les années 1850 représentent le premier âge d'or de la photographie française. La nature même du nouveau médium, la dualité du négatif/positif sont dès cette époque abondamment exploitées. D'emblée, Henri Le Secq se hisse parmi les créateurs les plus inventifs et ses natures mortes se révèlent un laboratoire inépuisable.

Le Gray et ses élèves, une école de l'abandon du sujet
par Anne de Mondenard, Direction du Patrimoine
La photographie du XIXe siècle, célébrée pour sa parfaite objectivité, est réduite à sa stricte valeur de reproduction. Pourtant, une certaine production des années 1850 s'est vite affranchie de ces postulats. Avec l'oeuvre de Le Gray et de ses élèves, s'impose une nouvelle intelligence du motif et du sujet.

Nouvelle vision, ancienne photographie
par Quentin Bajac, conservateur au musée d'Orsay
C'est tardivement, près d'un siècle après son invention, qu'en France la photographie se voit enfin reconnaître une légitimité artistique certaine. Quentin Bajac explore ici la manière dont le XXe siècle, dans l'entre-deux-guerres, réévalue les pionniers de cette "nouvelle image".

Les photographies de Charles Jeandel : Un si funeste désir
par Hélène Pinet, chargée des collections de photographies du musée Rodin
Riche de plusieurs milliers de clichés, le fonds du musée d'Orsay abrite également des curiosités qui, en d'autres temps, seraient restées à l'abri des regards, interdits d'exposition. L'album Jeandel, déjà légendaire, frappe par sa charge sado-masochiste, mais retient aussi par sa beauté noire incomparable.

Le Surréalisme et la photographie du XIXe siècle
par Michel Poivert, maître de conférences à l'université de Paris I
De même qu'André Breton réhabilite la littérature frénétique des années 1830, les revues surréalistes, jusqu'à Minotaure et Documents, puisent dans le vivier photographique du siècle précédent un répertoire d'images médicales, judiciaires, voire pseudo-artistiques. Laideur d'antan devient alors beauté moderne.

Documents

  • Entretien avec André Jammes, par Serge Lemoine et Quentin Bajac
  • Le fonds d'archives photographiques Charles Nègre
  • La photographie exposée par le musée d'Orsay de 1979 à 2002
  • Tableau chronologique des expositions et accrochages de photographies


Veranstaltungen




Zeichensatz vergrössern Den Zeichensatz verkleinern Einem Freund schicken Drucken
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter