Accrochage de photographies

Du 12 novembre 2014 au 15 février 2015 - Salle 8b

Emmaüs à Orsay / Orsay chez Emmaüs

Lewis HineEnfants vendant des journaux à New-York© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt / Alexis Brandt
Le musée d'Orsay et l'atelier de formation de base d'Emmaüs Solidarité, association crée en 1954 qui intervient dans le domaine de l'hébergement, de l'accompagnement social et du logement d'insertion, présentent conjointement un accrochage de photographies autour de thématiques telles que la famille, l'ailleurs, le travail et Paris, entre reportage et photographie artistique.
Pour la première fois au musée d'Orsay, des personnes peu familières des musées deviennent les acteurs d'un projet qui trouve sa concrétisation dans ses salles et hors les murs.

A l'issue de plusieurs séances pédagogiques, une trentaine de stagiaires de l'atelier de formation de base d'Emmaüs Solidarité ont réalisé une sélection de photographies. Ils ont ainsi pu découvrir la richesse et la diversité du fonds photographique du musée qui compte plus de 46 000 photographies.
Ils ont pu étayer leur choix, exprimer leur goût, les justifier et les comparer… Les photographies soumises au regard des stagiaires ont été placées au coeur des séances de formation et ont été utilisées pour travailler des compétences linguistiques précises, à l'oral comme à l'écrit. En effet, l'atelier de formation de base a pour mission d'accompagner les publics freinés par l'usage de la langue française, écrite ou orale, dans leur parcours d'insertion professionnelle et/ou sociale.

Ce projet, mené pendant plus de trois mois, a également pour ambition d'ouvrir un public peu familier des musées à de nouvelles pratiques culturelles. La découverte du métier de conservateur, celle du travail d'un photographe, la venue au musée en lui-même ont été des étapes essentielles du parcours proposé, sans lesquelles le travail réalisé n'aurait pas pris tout son sens.
Parallèlement, un accrochage de contretypes des mêmes oeuvres est présenté dans les locaux parisiens de l'atelier de formation de base d'Emmaüs, pour les salariés, bénévoles et stagiaires de l'association.

Commissariat

Les stagiaires de l'atelier de formation de base d'Emmaüs Solidarité, avec l'aide de Thomas Galifot, conservateur au musée d'Orsay.

Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter