Charles Garnier
Le palais des Doges

La cour du palais des Doges à Venise
Charles Garnier (1825-1898)
La cour du palais des Doges à Venise
1852
Mine de plomb et lavis d'encre
H. 30,5 ; L. 45,1 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

La cour du palais des Doges à Venise


Premier Grand Prix de Rome en 1848, Charles Garnier découvre l'Italie l'année suivante lorsqu'il intègre la villa Médicis. Cette aquarelle de Venise ne surprend guère dans son oeuvre, tant le souvenir de la cité vénitienne imprègne la suite de sa carrière. Cependant, elle ne témoigne pas de l'influence orientale qui marque particulièrement l'architecte et ne cherche pas non plus à rendre compte des couleurs des mosaïques de Saint-Marc.

Cette composition urbaine est plutôt une étude incisive de l'agencement des édifices, interrogeant l'étrange rencontre entre les coupoles de Saint-Marc et l'alignement des façades du palais des Doges.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter