Alphonse Ruy
Monument à la gloire de la Révolution française

Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Croquis et élévation d'arcs de triomphe et vue de l'arc et d'un pavillon du Louvre
Alphonse Ruy (1853-1920)
Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Croquis et élévation d'arcs de triomphe et vue de l'arc et d'un pavillon du Louvre
Vers 1886
Fusain sur papier
H. 26,4 ; L. 37,2 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski


Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Elévation d'un arc de triomphe
Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Vue d'un arc de triomphe et de colonnes votives entre les deux pavillons du Louvre
Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Vue d'un arc de triomphe et d'un pavillon du Louvre

Projet pour un monument à la gloire de la Révolution française à l'emplacement de l'ancien palais des Tuileries. Croquis et élévation d'arcs de triomphe et vue de l'arc et d'un pavillon du Louvre


En 1884, il est décidé que se tiendrait cinq ans plus tard à Paris une vaste Exposition universelle destinée à commémorer le centenaire de la Révolution française. Le conseil municipal suggère de construire à cette occasion un monument commémoratif de la Révolution à l'emplacement historique du palais des Tuileries. Les ruines du bâtiment - incendié pendant la Commune de 1871 - viennent en effet seulement d'être rasées. Il n'est donc pas surprenant que les édiles de la capitale imaginent une nouvelle construction sur cet espace devenu libre. Il s'agit pour le conseil municipal d'un engagement symbolique particulièrement fort, porté par les conseillers les plus républicains.

Le projet d'Alphonse Ruy est sans aucun doute une réponse à la suggestion des élus. Restés au stade d'esquisse, ces dessins proposent l'érection d'un arc monumental surmonté d'une immense figure allégorique symbolisant la Révolution ou la République. Le publiciste Charles Louis Chassain et l'architecte Auguste Sauvage ont, quant à eux, proposé un vaste musée dédié à la Révolution française. Mais aucune de ces idées ne verra jamais le jour. Peut-être prennent-elles une ampleur trop importante aux yeux du gouvernement qui ne souhaite sans doute pas rendre un hommage aussi affiché à la période révolutionnaire...




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter