Eugène Viollet-le-Duc
Projet de toile peinte

Projet de toile peinte pour l'ouvrage "Histoire d'une maison"
Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Projet de toile peinte pour l'ouvrage "Histoire d'une maison"
vers 1873
Crayon et aquarelle
H. 19,4 ; L. 11,2 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Projet de toile peinte pour l'ouvrage "Histoire d'une maison"


Les talents de Viollet-le-Duc se révèlent aussi dans le domaine de la pédagogie puisque l'architecte publia deux ouvrages destinés aux enfants. L'un raconte l'histoire d'un jeune garçon désireux de construire une maison et qui va suivre scrupuleusement l'enseignement de son cousin architecte. A travers un texte simple et imagé, l'auteur traduit sa volonté de faire de l'architecture un art total. Ainsi, la réflexion sur l'aménagement intérieur de la maison et sur son décor prend-elle autant d'importance que celle sur la construction elle-même. En cela Viollet-le-Duc peut être considéré comme l'un des précurseurs de l'Art Nouveau.

Attiré par l'art du Moyen-Age jusque dans la décoration, il propose d'orner les murs des salles principales de la maison de décors peints rappelant la tapisserie. Mais son exigence rationaliste, qui est de faire en sorte d'obtenir un bon rapport qualité-prix, le conduit à mettre au point la technique de la toile peinte. C'est une toile à gros grains, enduite de colle de peau puis traitée à sec à la détrempe (pigments, eau et colle). Les motifs sont exécutés au pochoir et leurs formes puisent dans le répertoire végétal, propice à l'ornementation. Le projet de toile présenté ici était destiné à la pièce du salon. Il se caractérise par une composition en registres formant bordure en haut et en bas, avec des formes "à la gothique" d'où surgissent des daturas redressés, tandis que le large registre central laisse place au déploiement d'oeillets avec tiges et feuilles traitées de manière naturaliste. La toile devait être ensuite disposée dans un châssis ce qui avait l'avantage de l'isoler du mur et de garantir sa bonne conservation. Les couleurs, dans les tons bruns, rouges et verts, rappellent également les études de polychromie médiévale.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter