Musée d'Orsay: Maurice Boille Un sanatorium

Maurice Boille
Un sanatorium

Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, élévation
Maurice Boille (1883-1966)
Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, élévation
1910
Dessin
H. 206,3 ; L. 488,5 cm
© DR - RMN-Grand Palais (musée d'Orsay)


Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, élévation
Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, élévation (détail)
Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, élévation (détail)
Un sanatorium sur les bords de la Méditerranée, plan

Sanatorium sur les bords de la Méditerranée


L'architecte Maurice Boille, élève de Victor Laloux, fait partie des dix élèves sélectionnés le 23 juillet 1910 pour la dernière épreuve du Grand Prix d’Architecture ou Prix de Rome. Pour celle-ci chaque candidat est isolé en "loge" durant quatre mois.

Le sujet, un sanatorium, est alors un thème porteur dans la société. Depuis 1850 environ, plusieurs pays d'Europe réfléchissent aux moyens d'éradiquer la tuberculose. Le programme décrit précisément un établissement destiné aux hauts fonctionnaires des colonies, officiers et soldats, anémiés par le climat tropical.
L'enjeu est donc d'installer un vaste édifice, pour plusieurs centaines d'hommes, entre mer et montagne, obligeant ainsi le logiste à imaginer des successions de terrasses, des pavillons aux fonctions adéquates (dont une villa pour le gouverneur de la colonie, avec des jardins constitués de grottes et de pièces d'eau), des galeries de promenade.

Le lauréat du concours sera Fernand Janin. Le sanatorium est un concept hygiéniste en soi qui sera le point de départ d'une économie sanitaire et touristique à l'instar des établissements thermaux. Le dessin de Maurice Boille sera exposé au Salon des Artistes Français en 1913.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
TwitterInstagramGoogle+YouTubeDailymotion