Richard Riemerschmid
Bougeoir

Bougeoir
Richard Riemerschmid (1868-1957), Vereinigte Werkstätten für Kunst im Handwerk, Munich
Bougeoir
Modèle créé en 1897
Laiton
H. 35,8 ; D. base 16 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Franck Raux


Bougeoir

Bougeoir


A partir de 1897, Richard Riemerschmid décide d'abandonner une carrière de peintre pour se consacrer exclusivement au "design" et à l'architecture. Son intention de contribuer à l'élaboration d'un cadre de vie "moderne" le fait participer dès ses débuts à la création des Vereinigte Werkstätten für Kunst im Handwerk (Ateliers réunis pour l'art dans l'artisanat).
Le but de ces ateliers est très pragmatique : offrir aux artistes, aux artisans et aux fabricants intéressés par une production allemande "contemporaine" la possibilité de travailler ensemble au sein d'une structure qui apporterait une réponse aux questions d'ordre technique et économique posées par une telle production. Que leur mode de fabrication relève de l'artisanat ou de l'industrie, que la diffusion concerne une clientèle nantie ou non leur importe peu. Seule compte la qualité du résultat.

Ce modèle de bougeoir figure parmi les premières réalisations de Riemerschmid dans le domaine des arts décoratifs, mais aussi parmi les premières manifestations les plus représentatives du Jugendstil, l'Art nouveau munichois.
La forme de l'objet combine souplesse et sobriété. D'un éventuel modèle végétal, seule l'allusion à son développement et à sa croissance est retenue. Riemerschmid est à la recherche de la suggestion et de la restitution de l'idée du vivant biologique et, à la différence des recherches contemporaines écossaises et viennoises, il refuse la ligne droite.
De la base tourbillonnante s'élance une tige, dont le vigoureux dynamisme n'est entravé par aucun détail jusqu'au bourgeonnement final.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter