Bruno Paul
Fauteuil

Fauteuil
Bruno Paul (1874-1968)
Fauteuil
1900
Orme, garniture moderne
H. 85,5 ; L. 71 ; P. 66 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean-Gilles Berizzi


Fauteuil
Fauteuil
Fauteuil

Fauteuil


Ce fauteuil provient de l'un des grands ensembles présentés par l'Allemagne à l'Exposition universelle de Paris en 1900, dans la classe dite "Décoration fixe des édifices publics et des habitations". Il est destiné à l'aménagement d'un rendez-vous de chasse. Son auteur, Bruno Paul, est peintre de formation. Il s'intéresse rapidement au arts décoratifs et participe à Munich en 1897 à la fondation des Vereinigte Werkstätten für Kunst im Handwerk (Ateliers réunis pour l'art dans l'artisanat). C'est d'ailleurs dans ces ateliers que le fauteuil est fabriqué.
Il illustre particulièrement bien les tendances du meuble allemand Jugendstil. Ce terme, dérivé de la revue d'avant-garde Jugend fondée en 1896, désigne l'Art nouveau tel qu'il se développe dans les pays germanophones.
On y trouve en premier lieu une volonté de ne pas dissimuler la construction, mais au contraire d'en afficher les éléments. Ceux-ci, qu'ils constituent le dossier, le piètement ou les accoudoirs, ne sont en réalité que des plans découpés sans relief ni modelé.

Une telle orientation reflète une double influence. Celle, d'une part, de Henry van de Velde (1863-1957), fort apprécié en Allemagne depuis l'Exposition internationale de Dresde en 1897, celle, d'autre part, des mobiliers chinois et japonais constitués de sobres assemblages de montants et traverses. Cette rigueur est cependant tempérée, tout au moins dans les premiers temps des créations munichoises, par une note fantaisiste, d'origine anthropomorphe : ici, l'extrémité des bras du siège évoque un poing fermé.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter