Constantin Meunier
Le mineur

Le mineur
Constantin Meunier (1831-1905)
Le mineur
1904
Grès émaillé
H. 17,8 ; L. 22,6 ; P. 1,9 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / René-Gabriel Ojéda / Thierry Le Mage

Le mineur


En 1904, Edouard Taymans, marchand de charbon et amateur d'art belge, commande cette plaquette à Constantin Meunier pour l'offrir à ses meilleurs clients. Il en existe ainsi de nombreux exemplaires en plâtre, bronze et grès, sans compter les surmoulages. D'après un prospectus, ce sont même cinq mille exemplaires qui en auraient été réalisés par l'ingénieur céramiste Henri Baudoux.

Dans les années 1880, Meunier est profondément marqué la découverte du bassin minier de la province de Hainaut en Belgique, le "pays noir". Il devient militant socialiste et adhère au Parti ouvrier belge, engagement politique se retrouve dans sa production artistique. Le monde du travail du "pays noir" constitue dès lors le thème essentiel de ses oeuvres.
Au Salon de la Société nationale des Beaux-arts de 1893, le sculpteur expose un bas-relief en bronze, Mineurs à la sortie du puits, où s'étagent des profils exténués proches de celui de la plaquette Taymans. Ici, la chaleur du grès contraste avec le profil de Pierrot lunaire du mineur. Au second plan, un terril et une cheminée fumante dessinent les obliques et les verticales caractéristiques du "pays noir".
Parce qu'il s'agit d'un exemplaire d'édition, la plaquette Le mineur montre comment des images de l'art social belge pouvaient se propager, au-delà même de ce pays.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter