Augustus Welby Northmore Pugin
Panneau de porte

Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster
Augustus Welby Northmore Pugin (1812-1852)
Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster
Vers 1850
Chêne sculpté et verni
H. 67 ; L. 62 cm
© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt


Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster
Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster
Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster

Panneau de porte provenant du nouveau palais de Westminster


Architecte, décorateur, théoricien érudit, Pugin est le pionnier du Gothic Revival qui marque toute l'Angleterre victorienne. Sa redécouverte de l'art gothique, comme en France celle de Viollet-le-Duc, l'amène à concevoir une théorie fonctionnaliste de l'architecture, union étroite entre l'art, l'artisanat et la technique.
L'un des plus grands chantiers de décoration auxquels il participe, et assurément le plus prestigieux, est, entre juin 1844 et février 1852, celui du nouveau palais de Westminster. Son rôle s'étend aussi bien aux vitraux, aux revêtements de carreaux de céramique, aux étoffes (rideaux et tapis), aux papiers peints, aux luminaires... qu'aux travaux considérables de menuiserie et d'ébénisterie dont nous avons un exemple ici.
Dès décembre 1844, Pugin supervise tous les travaux de sculpture sur bois, réalisés dans les Thames Bank Workshops. Pour les jeunes artisans de ces ateliers travaillant exclusivement sur cet énorme chantier, Pugin fait faire plus de deux mille moulages d'ornements gothiques - pris notamment dans les cathédrales de St-Albans et d'Amiens - afin qu'ils aient quotidiennement sous les yeux des modèles exacts. Le travail accompli par ces équipes est remarquable : la sculpture, très vigoureuse, se différencie nettement de celle, plus menue, des pièces de mobilier, fabriquées par d'autres firmes.

Ce panneau, ainsi que trois autres entrés en même temps dans les collections du musée d'Orsay, pourraient provenir de la Sergant at Arms' House, dont les locaux ont été complètement réaménagés. Le décor floral et emblématique - la rose pour l'Angleterre et le chardon pour l'Ecosse - est un parfait exemple de la flore ornementale promue par Pugin dès les années 1840.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter