Paul Gauguin
Jeune garçon nu

Jeune garçon nu
Paul Gauguin (1848-1903)
Jeune garçon nu
Vers 1888
Pastel, sanguine et fusain sur papier vergé beige
H. 60,2 ; L. 41,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean-Gilles Berizzi

Jeune garçon nu


Ce dessin a servi d'étude pour l'un des deux personnages du tableau Jeunes baigneurs bretons (1888, Hambourg, Kunsthalle). Exécuté dans les tonalités de la peinture grâce à un subtil mélange de sanguine et de pastel jaune, il frappe par sa monumentalité et l'originalité de sa mise en page.
Le sujet comme les recherches de modelé évoquent Degas que Gauguin admirait profondément. Quoique n'ayant pas reçu de formation académique, Gauguin retrouve ici, peut-être accidentellement, un procédé cher à l'école des Beaux-Arts qui consiste à reprendre dans un coin de la feuille un détail de sa figure, ici, le pied. On constate également que la feuille porte des traces de mise au carreau, preuve de l'application avec laquelle l'artiste a composé cette étude.

Le fait que certaines portions des contours à la sanguine (notamment la partie supérieure du pied isolé) aient été repris au fusain ont parfois orienté les historiens d'art vers une double datation. Un premier jet aurait été exécuté lors du premier séjour de l'artiste à Pont-Aven au cours de l'été 1886, puis, Gauguin aurait ensuite repris les contours de son dessin en vue de l'exécution du tableau en 1888 dans un style plus synthétiste. Cette supposition reste une hypothèse. En fait, stylistiquement, rien ne s'oppose à ce que ce baigneur ait été réalisé en 1888 directement en vue du tableau, et très probablement sur le motif.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter