Léon Spilliaert
Portrait de l'artiste par lui-même

Portrait de l'artiste par lui-même
Léon Spilliaert (1881-1946)
Portrait de l'artiste par lui-même
1903
Crayon graphite, encre noire et encre brune à la plume et au pinceau
H. 27,4 ; L. 27,2 cm
© ADAGP, Paris - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Thierry Le Mage

Portrait de l'artiste par lui-même


Entre 1902 et 1909, Spilliaert explore avec beaucoup d'intensité le thème de l'autoportrait. Si sa première tentative, en 1902, fait preuve d'un réalisme appliqué presque académique, il évolue rapidement vers une introspection plus complexe et plus pénétrante.

Dans ce dessin de 1903, Spilliaert met en place une composition théâtrale à travers les apparitions spectrales du fond. La physionomie tourmentée, aux yeux perdus dans l'ombre, est dramatisée par la pose de trois quarts qui laisse invisible toute une partie du visage.
Spilliaert se représente dans un vêtement de ville, strict et élégant, et non en blouse de travail. Il affirme ainsi la conscience de son statut intellectuel et social.
Les apparitions dans l'ombre ne sont pas les différents masques d'une identité insaisissable et effrayante comme chez James Ensor, mais plutôt des portraits en miroir. Celui du haut représente clairement Spilliaert, peut-être plus jeune. La figure du bas pourrait être une projection de lui-même âgé, ce qui transforme la composition en une allégorie des âges de la vie.

Toute la partie gauche de la feuille est gommée. On y distingue encore quelques traces de crayons et l'esquisse d'une figure énigmatique. L'artiste, peut-être insatisfait de sa composition, l'a abandonnée. Il est vraisemblable qu'ensuite, Spilliaert a lui-même encadré l'oeuvre, en ne laissant visible que la partie centrale. Ce recadrage explique la présence d'une seconde signature, placée plus haut que la première.

Ce dessin peut être considéré comme le prototype des autoportraits de trois quarts, que Spilliaert réalise plus tard, tout en explorant parallèlement des représentations de lui-même en pied, lisant ou travaillant en atelier.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter