Lucien Lévy-Dhurmer
Portrait de Georges Rodenbach

Portrait de Georges Rodenbach
Lucien Levy-Dhurmer (1865-1953)
Portrait de Georges Rodenbach
Vers 1895
Pastel sur papier
H. 36 ; L. 55 cm
© DR - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Portrait de Georges Rodenbach


Lucien Levy-Dhurmer réalise en 1896 ce portrait du poète belge Georges Rodenbach au pastel, véritable technique de prédilection du peintre. Bien que Georges Rodenbach, belge d'origine, soit installé définitivement à Paris depuis 1888, ce n'est qu'en juin 1895 qu'il découvre l'art de Levy-Dhurmer. Le portrait du musée d'Orsay témoigne de la rapide amitié teintée d'estime réciproque qui lie dès lors les deux hommes.

Le poète est représenté de face, en buste, dans un décor évoquant la ville de Bruges. Pour montrer combien Rodenbach est lié à la Venise du nord, le peintre a totalement fondu les épaules de ce dernier à l'eau du canal devant lequel il se trouve : ils ne font plus qu'un, si bien qu'il est difficile de dire où finit le réel et où commence le songe.

L'oeuvre fait référence à l'ouvrage grâce auquel Georges Rodenbach devint célèbre : Bruges-la-Morte. Publié en 1892 en feuilleton dans Le Figaro, Bruges-La-Morte fut éditée la même année, sous forme de roman. Le peintre symboliste belge Ferdinand Khnopff en réalisa le frontispice à la demande de l'auteur. L'architecture gothique qui sert de fond au portait fut sans doute inspirée au peintre par les photographies illustrant le roman.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter