Jean-Baptiste Carpeaux
Bal costumé aux Tuileries

Bal costumé au palais des Tuileries
Jean-Baptiste Carpeaux (1827-1875)
Bal costumé au palais des Tuileries
1867
Huile sur toile
H. 56 ; L. 46 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Bal costumé au palais des Tuileries


Dès 1853, Carpeaux, encore étudiant à l'école des Beaux-arts, cherche un mécène en la personne de Napoléon III. Il modèle à cet effet L'empereur recevant Abd el-Kader à Saint-Cloud et obtient la commande de la version en marbre. Les relations ainsi instaurées avec la famille impériale lui permettent par la suite d'assister souvent aux somptueuses réceptions données au palais des Tuileries. Toujours muni de papier et de crayons, Carpeaux en profite pour griffonner "ces vivantes et expressives et véridiques silhouettes de Napoléon III debout, assis, saluant, écoutant" (P. Jamot, Gazette des Beaux-Arts, mai 1908). C'est le souvenir d'une de ces réceptions données à Paris le temps de l'Exposition universelle de 1867 que nous conserve ce tableau.

L'atmosphère de fête est rendue avec une grande économie de moyens. Figures et décor ne sont qu'esquissés. A la composition générale classique s'oppose le traitement novateur de la lumière et de la couleur. Quelques personnages, parmi lesquels on reconnaît aisément Napoléon III, rapidement mis en place au moyen de larges coups de brosse, se déplacent dans une atmosphère dorée et bouillonnante.
Longtemps, on a pensé reconnaître au bras de l'empereur la comtesse de Castiglione, une des plus célèbres maîtresses du souverain. Mais en 1867 leur liaison est achevée depuis plusieurs années, ce qui permet de penser que le personnage féminin représenté au côté de Napoléon III n'est autre que l'impératrice Eugénie.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter