George Hendrik Breitner
Clair de lune

Clair de lune
George Hendrik Breitner (1857-1923)
Clair de lune
Entre 1887 et 1889
Huile sur toile
H. 101 ; L. 71 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Clair de lune


Le peintre George Hendrik Breitner est né à Rotterdam en 1857, mais reçut l'essentiel de sa formation à Amsterdam où, vers 1880, il fut l'élève de Willem Maris, un des plus importants représentants du mouvement naturaliste dit de l'école de La Haye. Cette rencontre l'incita à s'éloigner de sa formation académique antérieure pour traiter, d'un pinceau sobre et vigoureux, des scènes de rue d'Amsterdam, ville où il devint, en 1886, professeur à l'Académie.

Vers 1887-1889, il peignit cet étonnant et pionnier Clair de lune aux étranges effets lumineux. La bande de couleur brune, au premier plan, sur laquelle on peut repérer la silhouette de quelques troncs d'arbre, supporte deux minuscules touches orangées, probablement des feux dans le lointain, qui suffisent à donner l'impression de profondeur. Au-dessus d'une zone intermédiaire de nuages qui semblent s'effilocher au gré du vent, il représente deux grandes masses nuageuses, à contre-jour. En effet, la lune, qui se dissimule à droite, se révèle à travers le fin liseré blanc qui cerne le nuage de droite et modèle celui de gauche, masses compactes aux formes incertaines où se retrouvent les tonalités de la partie inférieure.

Cette originalité, tant dans la composition que dans le chromatisme, influença les générations postérieures. Elle séduisit Vincent Van Gogh, tout comme, un peu plus tard, elle fut une révélation pour Piet Mondrian parti à la découverte de l'abstraction.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter