Pierre Puvis de Chavannes
Le rêve

Le rêve
Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898)
Le rêve
1883
Huile sur toile
H. 82 ; L. 102 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le rêve


Quand Le rêve de Pierre Puvis de Chavannes est présenté au Salon des artistes français de 1883, le livret qui accompagne l'exposition précise le sujet représenté : "Il voit dans son sommeil, l'Amour, la Gloire et la Richesse lui apparaître."

Sous un beau clair de lune, un jeune homme, probablement voyageur comme le laisse supposer le baluchon à ses côtés, s'est endormi au pied d'un arbre. Trois jeunes femmes lui apparaissent en rêve, volant dans le ciel étoilé : la première des roses à la main évoque l'Amour, la deuxième brandit la couronne de laurier de la Gloire tandis que la dernière répand les pièces de la Fortune. Le paysage est évoqué dans une grande économie de moyens. Les formes des différentes composantes du paysage sont simplifiées à l'extrême et deviennent de grandes zones colorées en aplat.

Puvis de Chavannes utilise une palette réduite, aux tonalités sourdes, que seul le croissant de lune vient éclairer. Le peintre reprend dans ce tableau de chevalet, le langage plastique des grandes compositions décoratives qui firent sa renommée. Etienne Moreau-Nélaton , grand admirateur de Puvis de Chavannes acquiert le Rêve en 1899. Suite à la généreuse donation consentie par le collectionneur, le tableau rejoint les collections nationales dès 1906.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter