Vincent van Gogh
Eugène Boch

Eugène Boch
Vincent van Gogh (1853-1890)
Eugène Boch
1888
Huile sur toile
H. 60 ; L. 45 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Eugène Boch


Van Gogh fait la connaissance du peintre belge Eugène Boch (1855-1941) vers la mi-juin 1888, alors que ce dernier séjourne pour quelques semaines dans une commune toute proche d'Arles. Vers le 8 juillet, Vincent évoque Boch dans une lettre à son frère Théo : "C'est un garçon dont l'extérieur me plaît beaucoup, figure en lame de rasoir, yeux verts avec cela de distinction".
Le 11 août, une idée a germé dans son esprit : "Je voudrais faire le portrait d'un ami artiste, qui rêve de grands rêves, qui travaille comme un rossignol chante, parce que c'est ainsi sa nature. Cet homme sera blond. Je voudrais mettre dans le tableau mon appréciation, mon amour que j'ai pour lui. Je le peindrai donc tel quel, aussi fidèlement que je pourrai [...]. Derrière la tête, au lieu de peindre le mur banal du mesquin appartement, je peinds l'infini, je fais un fond simple du bleu le plus riche, le plus intense, que je puisse confectionner, et par cette simple combinaison la tête blonde éclairée sur ce fond bleu riche, obtient un effet mystérieux comme l'étoile dans l'azur profond".
Deux semaines plus tard, Boch pose pour Van Gogh. "Eh bien, grâce à lui, j'ai enfin une première esquisse de ce tableau, que depuis longtemps je rêve - le Poète. Il me l'a posé. Sa tête fine au regard vert se détache dans mon portrait sur un ciel étoilé outremer profond, le vêtement est un petit veston jaune, un col de toile écrue, une cravatte bigarrée".
Bien qu'il ne la considère que comme une "esquisse", Van Gogh encadre cette oeuvre qu'il nomme le Poète. On sait que celle-ci est pendant un temps accrochée au mur de sa chambre dans la Maison jaune, puisqu'elle apparaît dans la première version de La chambre à coucher (Amsterdam, musée Van Gogh).




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter