Alexandre Gabriel Decamps
Cour rustique à Fontainebleau

Intérieur de cour rustique à Fontainebleau
Alexandre Gabriel Decamps (1803-1860)
Intérieur de cour rustique à Fontainebleau
Vers 1844
Huile sur bois d'acajou parqueté
H. 78 ; L. 56,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Intérieur de cour rustique à Fontainebleau


Peintre orientaliste réputé, Decamps séjourne régulièrement à Fontainebleau, son "pays d'affection" où il produit peintures animalières et scènes de genre qui séduisent le public. Son Intérieur de cour rustique est typique de cette seconde catégorie. Il montre une petite maison, modeste et proprette, comme peinte en plein air.

L'absence de sujet, le resserrement de l'espace, le goût du détail - comme ces poules qui picorent dans la cour pavée, ou la présence d'une vielle femme dans l'embrasure de la porte - montrent l'attachement du peintre à la peinture hollandaise du XVIIe siècle, peinture qu'il a beaucoup étudiée au Louvre.
Mais cette vue si typique d'une cour de ferme en Ile-de-France porte tout de même la trace de l'attirance du peintre pour le soleil de l'Orient. Le ciel bleu, presque violet, traduit sa passion pour la lumière vive et les contrastes de tons qu'elle impose, passion contractée à Smyrne (actuelle Izmir, Turquie) et qui ne le quittera jamais.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter