Henri de Toulouse-Lautrec
Jane Avril dansant

Jane Avril dansant
Henri de Toulouse-Lautrec (1864-1901)
Jane Avril dansant
Vers 1892
Huile sur carton
H. 85,5 ; L. 45 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Jane Avril dansant


Comme la Goulue et la clownesse Cha-U-Kao, Jane Avril appartient au monde de la nuit et du spectacle dont Toulouse-Lautrec s'est fait le chantre. Fille d'une demi-mondaine et d'un aristocrate italien, Jane Avril commença à danser au Moulin Rouge, et poursuivit sa carrière aux Décadents, puis au Divan Japonais, avant de triompher aux Folies bergères. Si son allure fragile et un peu éthérée en font un personnage à part dans ce milieu interlope, elle se transforme sur scène en une danseuse acrobatique pleine d'énergie et de grâce. Elle devient même pour ses contemporains "l'incarnation de la danse".

Grâce à la fluidité de la peinture à l'huile diluée avec de l'essence de térébenthine, le peintre a pu saisir l'élégance de la silhouette dansant et le dynamique jeu de jambes. Avec la force et l'économie qu'on lui connaît, Lautrec dessine à grands traits l'essentiel du mouvement de la danseuse, et rend de la même manière quelques éléments du cadre dans lequel elle fait son numéro en solo. Au second plan, sur la partie de carton laissée pratiquement vierge, deux personnages se détachent. Si la femme au chapeau n'est pas identifiée, l'homme à sa gauche est l'impresario Warner qui servit de modèle pour une lithographie célèbre connue sous le nom de L'Anglais au Moulin Rouge.
Amie de l'artiste jusqu'à sa mort, Jane sera au centre de plusieurs autres oeuvres de Toulouse-Lautrec, d'affiches pour le Divan Japonais ou le Jardin de Paris, en 1893, images qui ont fait à la fois la notoriété du peintre et celle de son modèle.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter