José Julio de Souza Pinto
La récolte des pommes de terre

La récolte des pommes de terre
José Julio de Souza Pinto (1856-1939)
La récolte des pommes de terre
1898
Huile sur toile
H. 66,5 ; L. 81,7 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

La récolte des pommes de terre


Originaire de l'île de Terceira, dans les Açores, José Julio de Souza Pinto arrive très jeune à Porto (Portugal) où il mène de brillantes études artistiques. Il obtient une bourse en 1880 qui lui permet de venir étudier à Paris où il intègre l'Ecole des Beaux-arts et l'atelier d'Alexandre Cabanel. L'année suivante, en 1881, il expose le portrait d'un de ses compatriotes au Salon de la Société des artistes français, mais, dès 1883, aborde la scène de genre largement influencée, tant dans ses sujets que dans leur traitement, par le naturalisme de Jules Bastien-Lepage.
Fixé définitivement en France, Souza-Pinto séjourne à de nombreuses reprises en Bretagne qui devient la toile de fond de nombre de ses oeuvres. Il en est ainsi dans ce tableau, qu'il adresse en 1899 au Salon de la société des artistes français sous le titre Les pommes de terre. L'oeuvre est largement inspirée d'une toile que Bastien-Lepage avait exposée avec succès au Salon de 1879.

Le premier plan est occupé par un garçonnet et une fillette occupés à faire cuire des pommes de terre sous un feu de brindilles, tandis qu'au loin quelques paysans s'activent à La récolte des pommes de terre, nouveau titre donné à l'oeuvre lorsqu'elle intègre en 1901 les collections du musée du Luxembourg. Cette évocation relève de la scène de genre sentimentale et s'éloigne de la glorification du rude labeur des paysans auquel s'attachent les peintres réalistes à la suite de Jean-François Millet.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter