Pierre Puvis de Chavannes
Le pauvre pêcheur

Le pauvre pêcheur
Pierre Puvis de Chavannes (1824-1881)
Le pauvre pêcheur
1881
Huile sur toile
H. 155,5 ; L. 192,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le pauvre pêcheur


Le Pauvre pêcheur est le premier tableau de Puvis de Chavannes à avoir été acheté par l'Etat. Mais l'oeuvre qui suscita de vives réactions lors du Salon de 1881 ne fut acquise qu'en 1887, à l'occasion de sa nouvelle présentation publique chez le marchand Durand-Ruel. Il aura donc fallu 6 ans pour qu'un musée national ose montrer ce tableau radical, si peu réaliste au regard des conventions de l'époque.

Sans trompe-l'oeil, Puvis entendait donner une vision complète du dénuement et de la résignation en peignant un père veuf et ses deux enfants dans un paysage désolé. Le choix du pêcheur tient évidemment aux résonances bibliques du thème. En 1881, le caractère synthétique du tableau, son refus du modelé et de la perspective traditionnelle, son camaïeu verdâtre, dressèrent la plupart des critiques contre l'artiste.

L'écrivain Huysmans compara le tableau aux images de missel et aux vieilles fresques sans éclat ni profondeur. En revanche, certains artistes de la génération montante, de Seurat à Gauguin et Maurice Denis, pour ne pas parler de Picasso, devaient s'enthousiasmer pour le dépouillement extrême, poignant de cette image silencieuse. Puvis devenait l'éclaireur de la nouvelle peinture.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter