Paul Cézanne
Le vase bleu

Le vase bleu
Paul Cézanne (1839-1906)
Le vase bleu
1889-1890
Huile sur toile
H. 61 ; L. 50 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le vase bleu


Plutôt qu'à la représentation de fleurs épanouies, Cézanne s'intéresse davantage ici à la modulation de la couleur. Une fois encore, le sujet est utilisé pour servir l'une des préoccupations majeures de l'artiste : l'étude de l'incidence de la lumière sur les objets et des variations colorées qui en résultent.

L'apparente simplicité et la sobriété de cette peinture sont bien éloignées de l'exubérance et de la richesse que l'on peut trouver dans les compositions florales de Renoir. L'espace est construit par un habile jeu de lignes verticales et horizontales et par une juste répartition des volumes, tandis que l'harmonie d'ensemble est obtenue grâce à un emploi subtil de différents bleus. La composition est centrée précisément sur le vase posé sur la table.
Une dizaine d'années auparavant, à Auvers-sur-Oise, Cézanne avait déjà peint plusieurs bouquets de fleurs, mais il ajoute un élément nouveau : des pommes, qui se détachent par leur couleur et qui évoquent les natures mortes aux fruits beaucoup plus nombreuses dans son oeuvre que les tableaux floraux. L'artiste aurait déclaré à Gasquet : "Les fleurs, j'y ai renoncé. Elles se fanent tout de suite. Les fruits sont plus fidèles". Cette toile se trouve ainsi enrichie de l'association de deux thèmes qui lui a valu autrefois le titre de Fleurs et fruits.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter