Frantisek Kupka
Les cheminées

Les cheminées
Frantisek Kupka (1871-1957)
Les cheminées
1906
Huile sur toile
H. 47 ; L. 55,5 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Herve Lewandowski

Les cheminées


L'étude des ciels, véritable genre à part dans la peinture de paysage, a inspiré de nombreux peintres. Si Kupka lui consacre ici l'essentiel de sa composition, il la scande par le motif des usines. Utilisant un cadrage très audacieux, il réunit dans un même point de vue le ciel et des cheminées fumantes.
Le traitement pictural joue sur les oppositions. Aux teintes de rouge prononcées répondent celles argentées des nuages. La masse du ciel, presque abstraite, contraste avec la verticalité des constructions, plus réalistes.
Kupka utilise les cheminées comme des sortes de "tracés régulateurs" qui structurent sa mise en page. Sorte de prélude à ses préoccupations ultérieures, cette répétition d'étroites bandes droites et parallèles annonce la stylisation rigoureuse qui caractérise par la suite son art. Les "plans verticaux" colorés sont en effet à l'origine des toiles abstraites peintes par l'artiste dès 1910 et exposées au Salon d'Automne de 1912.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter