Henri Martin
Portrait de l'artiste

Portrait de l'artiste
Henri Martin (1860-1943)
Portrait de l'artiste
Vers 1912
Huile sur toile
H. 57,5 ; L. 76 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / René-Gabriel Ojéda

Portrait de l'artiste


Dans cet autoportrait datant du début des années 1910, Henri Martin se réfère tout autant aux nouveautés introduites par les néo-impressionnistes qu'à la grande tradition picturale. Ainsi, de nombreux emprunts proviennent de la relecture du passé, à commencer par la forme cintrée de la toile. Celle-ci rappelle les arcs en anse de panier typiques du Moyen Age.
La palette de peintre tenue par l'artiste a une valeur démonstrative évidente : en faisant symboliquement état de sa fonction, Martin cite explicitement la peinture des primitifs. Enfin, le principe du portrait en intérieur provient d'un long héritage.

La facture en revanche permet de lier cette oeuvre au néo-impressionnisme. C'est en adoptant la division des tons que Martin tente de rendre ici la vibration de la lumière méridionale. Il utilise points et zébrures de couleurs, posés sur une matière déjà épaisse et juxtaposés de façon plus ou moins serrée, rappelant une manière chère à Albert Dubois-Pillet, l'un des fondateurs du mouvement.
Appliquée à un dessin rigoureux mais fluide et à une composition savante mais qui semble toute naturelle, cette technique qui surprit en 1884 et révolta en 1886, se trouve dans cette peinture de 1912, accordée et intégrée à la grande tradition picturale française.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter