Paul Cézanne
Portrait de Madame Cézanne

Portrait de madame Cézanne
Paul Cézanne (1839-1906)
Portrait de madame Cézanne
Entre 1885 et 1890
Huile sur toile
H. 47 ; L. 39 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Portrait de Madame Cézanne


"L'aboutissement de l'art, c'est la figure", aurait déclaré Cézanne avec assurance au marchand de tableaux Ambroise Vollard. A de nombreuses reprises au cours des années de maturité, le peintre inflige de longues séances de pose à sa compagne Hortense Fiquet, devenue son épouse en 1886. Dans cette toile, tout est empreint de simplicité. Le décor est à peine suggéré, dans des tonalités colorées qui vont du brun-vert au bleu ciel. Le visage s'inscrit dans un ovale presque parfait, présenté de manière frontale.

La simplification des formes annonce l'art du XXe siècle. L'étape qui devrait suivre ce portrait élégant, lisse et si peu appuyé, semble ne pouvoir être logiquement qu'une tête de femme de Brancusi. A la pureté des lignes, s'ajoutent les magnifiques et subtiles nuances de couleurs du visage et de son environnement. Hortense remplit l'espace tranquillement. Une sensation de vie sereine se dégage du portrait. Ces qualités, précisément, ont dû plaire à Matisse, auquel le tableau a appartenu, lui qui a dit vouloir transmettre dans son oeuvre un calme somptueux.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter