Ker-Xavier Roussel
Vénus et l'Amour

Vénus et l'Amour au bord de la mer
Ker-Xavier Roussel (1867-1944)
Vénus et l'Amour au bord de la mer
Vers 1908
Huile sur toile
H. 73 ; L. 86 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Vénus et l'Amour au bord de la mer


En 1906, Roussel découvre la vive clarté du Midi et transforme sa palette, lui conférant une luminosité sereine, dominée par le vert et les bleus. Il abandonne l'intimisme des Nabis pour rechercher la chaleur et la sensualité.
Roussel retient alors certaines leçons du néo-impressionnisme. Cette influence est ici particulièrement perceptible dans le traitement de la mer, avec l'emploi de petites touches parallèles posées sur un fond plus sombre.

L'artiste trouve sa voie dans la représentation de thèmes mythologiques et ses paysages ensoleillés se peuplent de faunes et de nymphes, de dieux amoureux, dans une atmosphère intemporelle et joyeuse. La composition originale de cette toile tient à la position décentrée des personnages qui laisse toute la place au paysage marin. Un subtile jeu de regard s'instaure : la jeune femme regarde le chérubin, qui regarde le spectateur, qui regarde la mer.
Le paysage se compose de motifs simplifiés et aplatis, qui évoquent la manière de Puvis de Chavannes et l'art des estampes japonaises, dont Roussel emprunte discrètement les procédés.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter