Etienne Clémentel
Famille prenant le thé

Famille prenant le thé au jardin
Etienne Clémentel (1864-1936)
Famille prenant le thé au jardin
1921
Autochrome stéréoscopique
H. 4,5 ; L. 10,5 cm
© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais


Famille prenant le thé au jardin (détail)

Famille prenant le thé au jardin


Homme politique de premier plan - il occupe différents postes de ministre entre 1905 et 1931- Etienne Clémentel est un grand amoureux des arts et de la peinture impressionniste en particulier. Lui-même peintre, il pratique également la photographie en amateur pendant plus de vingt ans. Ses images traduisent incontestablement son goût pour l'impressionnisme. Filtrée par le feuillage des arbres, la lumière de cette fin de repas dans la propriété de la famille Clémentel à Combronde (Puy-de-Dôme) n'est pas sans rappeler celle du Bal du moulin de Galette de Renoir. Par son flou et le désordre apparent de la composition, l'image évoque aussi Bonnard, ses photographies prises dans sa propriété du Grand Lemps comme ses peintures de Vernon.

L'originalité de Clémentel dans le domaine photographique tient avant tout au choix de l'autochrome stéréoscopique. Cette technique combine l'autochrome, le procédé couleur des frères Lumière commercialisé en 1907, avec le recours à la photographie en relief, dont la vogue remonte au second Empire. L'utilisation du vérascope Richard, un appareil portatif prenant simultanément deux prises de vue sous des angles légèrement différents, permet d'obtenir des clichés qui, regardés à l'aide d'une visionneuse binoculaire, donnent l'illusion du relief.
Au-delà de ces caractéristiques, ce portrait de groupe, par son sujet et son traitement, est assez représentatif des photographies d'amateurs fortunés du tournant du siècle, fréquemment évocatrices de l'intimité familiale.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter