Léon Gimpel
La Mer de Glace

La Mer de glace
Léon Gimpel (1873-1948)
La Mer de glace
1911
Autochrome
H. 18 ; L. 24 cm
© DR - Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt


Séracs du glacier des Bossoms supérieurs, août 1911

La Mer de Glace


En 1904, les frères Lumière mettent au point le premier procédé photographique de reproduction des couleurs : l'autochrome. Ils avaient eu l'idée d'utiliser comme filtre de minuscules grains de fécule de pomme de terre teints d'une des trois couleurs primaires - le bleu, le jaune et le violet -. Mais les filtres ralentissant considérablement le temps de pose, la technique se limite pendant quelques années aux sujets inanimés.
Dès que la découverte est publiée dans L'Illustration, Léon Gimpel, inventif reporter photographe travaillant pour ce journal, cherche à rencontrer les inventeurs et entame avec eux une correspondance suivie. Il devient un adepte remarquable de l'autochrome et s'ingénie à perfectionner le procédé.

Au cours d'un séjour dans les alpes en 1907, Gimpel remarque que la luminosité de la glace en fait un sujet photogénique par excellence pour la couleur. Avec le noir et blanc en effet "manquaient ces superbes colorations bleues [...] et le scintillement des millions de facettes de la glace".

Cette vue fait partie d'une série réalisée en 1911. Elle est remarquable par sa précision, qualité assez rare dans les autochromes. Gimpel y démontre également sa grande maîtrise de la composition spatiale, déjà présente dans ses images en noir et blanc.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter