Louis Philippe d'Orléans (duc)
Promenade au bord d'un lac

Promenade au bord d'un lac, Italie
Louis Philippe d'Orléans (duc) (1869-1926)
Promenade au bord d'un lac, Italie
Entre 1905 et 1910
Aristotype (épreuve au citrate)
H. 9,5 ; L. 30 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Promenade au bord d'un lac, Italie


Philippe, duc d'Orléans, est surtout resté dans l'Histoire pour être revenu en France en 1890, bravant ainsi les lois d'exil qui, depuis 1886, en tenaient la famille royale éloignée. Il est ensuite condamné à deux années d'emprisonnement et expulsé.
Grand voyageur, il a laissé plusieurs centaines de clichés pris lors de ses nombreux séjours en Sicile, Espagne, Pays-Bas, Portugal ou Bulgarie. Si certaines images ont vraisemblablement été prises par divers membres de son entourage, amis ou parents, la majorité des épreuves semblent bien être l'oeuvre du duc d'Orléans lui-même. Dans la plupart de ces instantanés, réalisés à l'aide d'un des petits appareils panoramiques Kodak qui apparaissent sur le marché à partir de 1899-1900 et qui permettent d'obtenir des angles de 110 à 140 degrés, il se révèle un photographe amateur hors pair. Il manie son appareil avec virtuosité, manifestant un sens très sûr de la composition.
Cette image est à ce titre exemplaire. Elle se découpe en trois plans horizontaux successifs, constitués par la plage, l'eau d'un lac et le ciel. Dans ce paysage désolé, trois éléments parfaitement répartis sur la largeur du cadre viennent guider le regard du spectateur et créent un effet de profondeur par leur éloignement progressif. Un groupe de trois hommes à gauche, proches du photographe. Au centre un second groupe qui s'éloigne, au sein duquel l'on remarque avant tout les silhouettes féminines. Enfin, à droite, presque sur la ligne d'horizon, quelques maisons dont la blancheur contraste avec le sol très sombre.
Une telle image, en raison de l'identité de son auteur, mais aussi grâce à ses qualités esthétiques, constitue un exemple exceptionnel de ces instantanés que des amateurs, célèbres ou anonymes, réalisent au tournant du XXe siècle.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter