Charles Caron
Sculpture : fragment d'une tête

Sculpture : fragment d'une tête
Charles Caron (actif à Beauvais vers 1850)
Sculpture : fragment d'une tête
Vers 1850
Négatif papier
H. 21 ; L. 16,1 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

Sculpture : fragment d'une tête


Cette photographie fait partie d'un ensemble comportant un album de dix-huit épreuves sur papier salé ou albuminé consacré aux monuments du Beauvaisis et de soixante-trois négatifs papier représentant les fouilles du site gallo-romain de Champlieu, près de Beauvais.
Ces fouilles, entamées en mars et avril 1850, sont arrêtées quelques années avant de reprendre, en 1857, sous la direction de la Commission des monuments historiques. Supervisée par Viollet-Le-Duc, Mérimée et Saulcy, cette deuxième série de fouilles permet notamment de dégager un théâtre datant probablement du IIIe siècle après Jésus-Christ.
L'image est tout à fait caractéristique des premiers temps de la photographie archéologique, et plus particulièrement de ce goût pour le point de vue rapproché. On retrouve cette caractéristique aussi bien ici que chez les célèbres photographes archéologues des mêmes années, tels Auguste Salzmann (1824-1872) ou Théodule Devéria (1851-1871).
La démarche scientifique n'exclut pourtant pas une dimension poétique dans le traitement de ce fragment de sculpture représentant une tête de jeune femme. Bien qu'on ne puisse déterminer avec certitude si le cliché a été réalisé au cours de la première ou de la seconde campagne de fouilles, il s'agit probablement d'un vestige du théâtre. Auteur en 1915 d'une publication sur les ruines de Champlieu, Emile Esperandieu, voit dans cette tête couronnée de lierre une représentation d'Ariane.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter