Gustave Le Gray
Sous-bois au Bas-Bréau

Forêt de Fontainebleau, sous-bois au Bas-Bréau
Gustave Le Gray (1820-1884)
Forêt de Fontainebleau, sous-bois au Bas-Bréau
1852
Epreuve sur papier albuminé à partir d'un négatif cité sec
H. 25,9 ; L. 36,8 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

Forêt de Fontainebleau, sous-bois au Bas-Bréau


Après avoir participé, durant l'été 1851, à la Mission héliographique - commande de photographies des monuments les plus remarquables de France à l'initiative de la commission des monuments historiques - Gustave Le Gray réalise en 1852, puis en 1855-1857, deux ensembles très aboutis dans la forêt de Fontainebleau.
Au cours de ses promenades au Bas-Bréau, le photographe n'hésite pas à poser sa chambre au milieu du chemin, se plaçant à l'endroit même où il a été frappé par les vibrations de la lumière à travers les feuillages.

Dans cette composition ample à la rigueur classique qu'il affectionne, Le Gray met à profit le tracé du chemin pour conduire le regard jusqu'à la clairière aux troncs baignés de lumière. Il réalise ainsi la vue d'un site très fréquenté par les peintres, forçant un parallèle avec les oeuvres de Théodore Rousseau, le maître de Barbizon duquel sa sensibilité le rapproche le plus. Le photographe ne cède jamais à la tentation du pittoresque, nulle présence humaine ou animale ne vient troubler le spectacle de cette nature simple mais majestueuse.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter