Hippolyte Bayard
Nature morte avec moulages

Nature morte avec moulages
Hippolyte Bayard (1801-1887)
Nature morte avec moulages
Entre 1839 et 1840, planche de l'ouvrage de Blanqueart-Evrard, La Photographie, ses origines, ses progrès, ses transformations, 1869
Epreuve sur papier salé d'après le positif direct original
H. 12,2 ; L. 12,5 cm
© Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Nature morte avec moulages


Fonctionnaire au ministère des Finances, Bayard s'intéresse très tôt aux recherches sur la photographie. Il développe un procédé de fixation d'images positives directes sur papier et le présente, sans succès, à deux membres de la Commission française du daguerréotype.
Malheureusement pour lui, c'est le procédé de Daguerre qui retient, à partir de 1839, toute l'attention du gouvernement et du public. Dans le même temps, Talbot divulgue, en Grande-Bretagne, le procédé négatif-positif appelé à un grand avenir, technique à laquelle Bayard s'est essayé sans conviction. Son procédé de positif direct reste finalement une expérience isolée.
Ces déconvenues ne l'empêchent pas de devenir un praticien accompli, qui s'intéresse essentiellement à la rue, à l'architecture et à la reproduction des oeuvres d'art. Pour réaliser ses positifs directs, Bayard utilise aussi des moulages en plâtre dont il possède une collection. Il les agence en combinaisons diverses parmi lesquelles il pose parfois lui-même. Ces objets ont le double avantage de bien renvoyer la lumière du fait de leur couleur blanche, et de permettre au photographe de laisser libre cours à son goût de la mise en scène.
En 1869, l'éditeur Louis-Désiré Blanquart-Evrard (1802-1872) fait figurer cette image comme première illustration de son ouvrage La photographie, ses origines, ses progrès, ses transformations, accompagnée d'un hommage appuyé à son auteur qu'il considère comme "le plus ingénieux et le plus habile de nos praticiens".




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter