Edward Steichen
Sunday Night on 40th Street

Sunday Night on 40th Street
Edward Steichen (1879-1973)
Sunday Night on 40th Street
1950, prise de vue de 1925
Epreuve argentique
H. 42,2 ; L. 34,6 cm
© Estate of Edward Steichen

Sunday Night on 40th Street


Au début du XXe siècle, Edward Steichen fait partie du groupe Photo-Secession, créé par Alfred Stieglitz en 1902 afin de promouvoir le pictorialisme aux Etats-Unis. Pour ses portraits, ses paysages ou ses nus, Steichen invente des mises en page magistrales et réalise de remarquables épreuves à la gomme bichromatée.
Pendant la guerre de 1914, il sert dans l'aviation comme opérateur des Renseignements pour les Alliés. Cette expérience l'amène à modifier sa pratique photographique. Sa vision devient précise, nette, très éloignée du flou des pictorialistes et représentative de la modernité. Il n'est pas le seul. A la même époque, d'autres membres de la Photo-Secession évoluent vers la straight photography (photographie pure), notamment Alfred Stieglitz et Paul Strand.
A son retour du front, Steichen réalise des photographies de mode et des portraits d'actrices ou d'acteurs, demeurés célèbres. Lassé par cette activité qu'il juge répétitive, il s'intéresse à l'architecture new-yorkaise contemporaine.

Dans cette vue nocturne prise de son atelier, Steichen renoue avec les clairs-obscurs et la verticalité de ses célèbres représentations du Balzac de Rodin. On songe aussi aux photographies prises par Stieglitz depuis la fenêtre de l'hôtel Shelton, à partir de 1927. Chez Stieglitz, il y a cependant une volonté de rendre compte des transformations de son quartier, ce que l'on ne trouve pas chez Steichen. Ce dernier se montre simplement soucieux de créer des images fortes à partir des profils orthogonaux, dépouillés, bref, résolument modernes, que lui offrent les gratte-ciel.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter