George Seeley
The Brass Bowl

The Brass Bowl dit aussi Le pot en cuivre
George Seeley (1880-1955)
The Brass Bowl dit aussi Le pot en cuivre
Vers 1905
Epreuve à la gomme bichromatée
H. 35 ; L. 29 cm
© DR - Musée d'Orsay, dist. RMN-Grand Palais

The Brass Bowl dit aussi Le pot en cuivre


Membre du groupe américain "Photo Secession" créé par Alfred Stieglitz en 1903, George Seeley figure parmi les grands noms de la photographie pictorialiste du début du XXe siècle. The Brass Bowl, sans doute son image la plus connue, peut d'ailleurs être perçue comme un manifeste de ce courant rassemblant des photographes qui, dans leur désir de mettre l'accent sur l'esthétique, s'apparentent aux peintres-graveurs. Cette comparaison se justifie autant par leur inspiration que par leur technique. Ils dédaignent par exemple la transcription minutieuse du réel, propre à la photographie scientifique et commerciale, et favorisent des procédés de tirage complexes privilégiant l'habileté manuelle et donnant à l'épreuve un caractère unique.
Ici, la photographie est enduite au pinceau d'une double couche de substance organique aux propriétés photosensibles qui renforce l'effet de mystère vaporeux créé par la mise au point floue. Le vrai sujet de l'oeuvre, ce sont les reflets du vase de cuivre dans la pénombre et l'expression extatique de ce profil féminin, qui créent une atmosphère chère au symbolisme dominant autour de 1900.

La composition quant à elle, rapprochant un visage en gros plan d'un ustensile familier, rappelle bien sûr l'art de Julia Margaret Cameron (1815-1879), l'une des pionnières du pictorialisme, mais également celui de maintes estampes du Japonais Utamaro (1753-1806). Cela démontre que quelles que soient les origines de certains pictorialistes américains, et en particulier Seeley natif de Stockbridge (Massachusetts), ils sont parfaitement au fait des mouvements artistiques internationaux.




Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter