Louis Majorelle
Banquette d'angle

Banquette d'angle
Louis Majorelle (1859-1926)
Banquette d'angle
1900
Noyer verni façon acajou, garniture moderne
H. 62,4 ; L. 94 ; P. 47,2 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Banquette d'angle


Comme Emile Gallé, Louis Majorelle s'inspire des lignes des formes végétales pour les supports, montants et traverses de ses meubles. Il leur donne cependant un profil généralement plus galbé que ne pouvait le faire Gallé.

Majorelle est ici fidèle au nénuphar, thème avec lequel il remporte un immense succès à l'occasion de l'Exposition universelle de 1900. L'arrondi de l'assise comme le dessin des accoudoirs évoque en effet les grandes feuilles du nénuphar qui reposent sur l'eau. Sans doute ce motif aquatique convient-il à la décoration des Eaux bleues, résidence d'été d'Eugène Corbin, commencée en 1887 et aménagée dans le style Art nouveau entre 1900 et 1910. La chambre à coucher est totalement garnie de boiseries dans lesquelles venaient s'insérer des banquettes (le musée d'Orsay en conserve une autre semblable).

Propriétaire des Magasins Réunis à Nancy, Eugène Corbin, par les encouragements qu'il prodigue sans cesse aux artistes, artisans et industriels - le dernier étage du magasin est mis gratuitement à la disposition des artistes pour des expositions ou pour y travailler - est l'un des mécènes de l'Ecole de Nancy. Le musée de l'Ecole de Nancy est d'ailleurs abrité depuis 1963 dans sa maison.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter