André Devambez
Concert Colonne

Concert Colonne
André Devambez (1867-1944)
Concert Colonne
Non daté
Huile sur toile
H. 72,5 ; L. 55,5 cm
© ADAGP - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Concert Colonne


Judas Colonna, dit Edouard Colonne (1838-1910), violoniste et chef d'orchestre, fonde en 1873 l'Association artistique des Concerts Colonne dont le but est de rendre la musique accessible au plus grand nombre. Cette initiative succède aux Concerts populaires et au Concert national auxquels Colonne avait déjà participé.
Les concerts sont donnés au théâtre du Chatelet, alors une des plus grandes salles de Paris, ce qui permet de vendre des places à bon marché. Un public d'étudiants et de personnes modestes garnissent les galeries. Ce sont ces spectateurs que saisit Devambez depuis l'un des derniers rangs de l'amphithéâtre.

A l'encontre de bien des artistes impressionnistes et post-impressionnistes - Eva Gonzalès, Pierre Auguste Renoir ou encore Pierre Bonnard - qui ont traité le thème de la loge pour évoquer les théâtres et la sociabilité liée aux divertissements, Devambez représente l'ensemble de la salle du haut vers le bas. Ce procédé lui permet de fondre en une masse compacte les spectateurs placés dans les galeries, comme ceux de l'orchestre, et de ne pas représenter la scène elle-même. Le peintre se fait ainsi le témoin d'une nouvelle conception du spectacle. Se démarquant des habitués de l'Opéra de Paris qui viennent d'abord pour voir et être vus, les spectateurs représentés ici sont réunis par le seul plaisir de la musique, hors de toute considération sociale. Devambez démontre ainsi que la France vient de réaliser le "1789 musical" que souhaitait Jules-Etienne Pasdeloup, le fondateur des Concerts populaires, "en proclamant l'égalité des français devant la musique".


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter