Edgar Degas
Hortense Howland

Hortense Howland
Edgar Degas
Hortense Howland
1895
Epreuve argentique à partir d'un négatif verre, agrandissement
H. 33,7 ; L. 16,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Gérard Blot

Hortense Howland


Hortense Howland (1835-1920), née Louise-Marie Delaroche-Laperrière, est l'épouse d'un riche Américain, William Edgar Howland. Vivant séparée de son mari, elle fréquente les milieux artistiques de Paris. Elle échange une longue correspondance avec Eugène Fromentin, écrivain et peintre, qui l'aime sans espoir, fréquente Degas, les Halévy, Maupassant ou encore Proust.
Comme nombre de ses contemporains dans les années 1880, Hortense Howland pratique la photographie en amateur. C'est certainement elle qui donne à Degas le goût de créer des mises en scène photographiques inspirées par le théâtre. Avant même de commencer à photographier lui-même, Degas organise en effet des tableaux vivants à Dieppe, auxquels participent ses amis et qu'un photographe local, Walter Barnes, reproduit.

Plus tard, tout au long de l'année 1895, Degas se passionne pour la prise de vue. Il réalise de nombreux portraits de ses intimes, portraits de groupes ou figures isolées, et en parle abondamment.
Mais alors que l'artiste recherche en général des effets de clair-obscur, l'image est ici prise en pleine lumière. L'effet graphique vient cette fois de la silhouette sombre du modèle qui se détache sur le fond clair d'un tapis tendu sur le mur, créant une image relativement atypique dans l'ensemble des oeuvres photographiques de Degas.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter