Alfred Sisley
La barque pendant l'inondation

La barque pendant l'inondation, Port-Marly
Alfred Sisley (1839-1899)
La barque pendant l'inondation, Port-Marly
1876
Huile sur toile
H. 61 ; L. 50,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski


L'inondation à Port Marly

La barque pendant l'inondation, Port-Marly


En 1874, Sisley se retire à Marly-le-Roi et se fait le chroniqueur de ce village situé quelques kilomètres à l'Ouest de Paris. Son plus beau motif résulte d'une grande crue de la Seine qui vient inonder la commune voisine de Port-Marly au printemps 1876. L'artiste consacre six toiles à cet événement. Il saisit la grande nappe liquide aux reflets mouvants qui transforme la maison tranquille d'un marchand de vins, lui conférant mystère et poésie. Deux de ces toiles sont conservées au musée d'Orsay.

Dans cette version, Sisley place la maison en position oblique, laissant une large place au ciel et à l'eau. Pour la partie inondée, il use de couleurs légères et de touches larges et juxtaposées. En revanche, il affirme par une facture précise la solidité de la maison aux murs jaunes et rosés. Ainsi, la stabilité et la permanence des éléments solides s'opposent à la fugitive mouvance de l'élément liquide qui peut à tout moment se retirer.

La présence de quelques silhouettes humaines montées dans des barques renforce l'impression de quotidien transformé par une "l'invasion dévastatrice et l'irrésistible substitution temporaire d'une expression nouvelle, imprévue, énigmatique, inquiétante, à l'aspect connu, habituel, familier, des choses" (Paul Jamot, La peinture au musée du Louvre, Ecole Française XIXe siècle, 1928).


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter