Arnold Böcklin
La chasse de Diane

La chasse de Diane
Arnold Böcklin (1827-1901)
La chasse de Diane
1896
Huile sur toile
H. 100 ; L. 200 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski


La chasse de Diane

La chasse de Diane


Peintre suisse, Arnold Böcklin est l'une des figures majeures du symbolisme germanique. Tout au long de sa carrière, il s'est attaché à renouveler le genre de la peinture d'histoire à sujet mythologique. Lorsqu'il exécute ce paysage, l'artiste vit en Italie où il trouve une source d'inspiration en accord avec son amour de la culture antique. La chasse de Diane illustre d'ailleurs un épisode des Métamorphoses d'Ovide : au cours d'une chasse, Actéon se perd et surprend la déesse Diane se baignant nue dans une source. Il s'enfuit, mais ne tarde pas à se rendre compte que Diane, outragée, l'a transformé en cerf. Il meurt dévoré par ses propres chiens.

Böcklin a adapté librement cette légende dans un paysage presque surnaturel où certains détails sont traités avec une grande précision. On y voit Diane armée de son arc, accompagnée de plusieurs chasseurs. Les chiens, féroces, sont bien représentés mais se précipitent vers un cerf déjà à terre et criblé de flèches.

Avec ce tableau daté de 1896, Böcklin renoue avec un sujet qu'il a traité au début de sa carrière, en donnant une grande Chasse de Diane, commande du musée de Bâle, sa ville natale. Cette oeuvre nostalgique fait ainsi référence à la jeunesse de l'artiste, mais elle est aussi un dernier hommage du peintre âgé et malade à la grande tradition du paysage classique.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter