Alfred Sisley
Le brouillard, Voisins

Le brouillard, Voisins
Alfred Sisley (1839-1899)
Le brouillard, Voisins
1874
Huile sur toile
H. 50,5 ; L. 65 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Le brouillard, Voisins


De nationalité britannique, bien qu'il soit né à Paris et qu'il ait passé presque toute sa vie en France, Alfred Sisley s'installe en 1871 à Voisins, un village de Seine-et-Oise proche de Louveciennes. C'est sans doute là bas qu'il peint cet effet de brouillard où se devinent une palissade au fond, quelques feuillages sur la gauche, un arbre aux branches tordues sur la droite, au pied duquel une femme courbée semble cueillir des fleurs. Mais plus que la paysanne dans son jardin, le protagoniste de la toile est le brouillard argenté qui estompe l'ensemble des formes et les fond dans une tonalité gris-bleutée. Il ne s'agit pas du brouillard opaque de Londres que Sisley et Monet ont connu au bord de la Tamise, mais d'une harmonie subtile, d'une poésie silencieuse. Cette toile est ainsi exemplaire de la démarche impressionniste qui passe la nature à travers le crible d'une sensation visuelle, ici modifiée par les conditions atmosphériques. Le brouillard, Voisins date d'ailleurs de 1874, l'année de la première exposition du groupe impressionniste chez Nadar, à laquelle Sisley participe avec cinq toiles.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter