Nikolaï Gay
Le Calvaire

Le Calvaire dit aussi Gologotha ; Crucifixion
Nikolaï Gay (1831-1894)
Le Calvaire dit aussi Gologotha ; Crucifixion
Vers 1892
Huile sur toile
H. 278 ; L. 223 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

Le Calvaire


Nikolaï Gay est un artiste russe de la génération des Ambulants, groupe de peintre hostiles à l'académisme et soucieux de rénover la société par l'art. Le peintre n'était pas un orthodoxe croyant et pratiquant, mais il était profondément touché par la morale et la spiritualité chrétienne. Il consacre les dernières années de sa vie à un cycle sur la Passion du Christ, sous l'influence de l'écrivain progressiste Léon Tolstoi. La Crucifixion, peinte vers 1892, en constitue la conclusion.

L'artiste a plusieurs fois retravaillé cette oeuvre, comme en témoigne encore la figure du centurion romain apparaissant, inaboutie ou partiellement repeinte, dans l'arrière plan. Il cherche à traduire par des moyens formels le tourment moral et la souffrance de l'agonie, en accentuant l'expressivité des visages et en refusant la vision académique d'un corps idéal, non humain, inaltéré par la Passion. L'éclairage dramatique participe à l'émotion que l'oeuvre génère chez le spectateur, et que le peintre voulait violente. Le tsar Alexandre exigea que l'oeuvre, jugée choquante et presque blasphématoire, soit retirée de la 22e exposition des Ambulants où elle fut présentée pour la première fois.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter