Jean Delville
L'Ecole de Platon

L'Ecole de Platon
Jean Delville (1867-1953)
L'Ecole de Platon
1898
Huile sur toile
H. 260 ; L. 605 cm
© ADAGP, Paris - RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

L'Ecole de Platon


La Belgique fut, à la fin du XIXe siècle, l'un des grands foyers du symbolisme européen. L'oeuvre picturale et littéraire de Jean Delville en exprima le versant le plus ésotérique. Au milieu des année 1880, la découverte par l'artiste du milieu symboliste parisien, et les relations qu'il y noue, l'amena à rompre avec le naturalisme hérité de sa formation académique.
Ainsi, son amitié avec le Sâr Péladan et sa participation régulière aux Salons de la Rose+Croix, témoignèrent de son adhésion à un art d'idées, voué à l'évocation plus qu'à la description.


L'Ecole de Platon
, décoration destinée à la Sorbonne qui ne fut jamais mise en place, est à plus d'un titre une oeuvre saisissante. Ses dimensions monumentales, l'ambition de son propos, une interprétation de la philosophie classique vue par le prisme de l'idéal symboliste, signalent d'emblée la singularité de l'oeuvre.
Le manifeste affiche ses références, de Raphaël à Puvis de Chavannes, mais les pare de l'étrange séduction d'une gamme chromatique volontairement irréelle. L'ambiguïté émanant de ce maniérisme fin de siècle brouille, à dessein, toute frontière entre pureté et sensualité.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter