Edgar Degas
L'orchestre de l'Opéra

L'orchestre de l'Opéra
Edgar Degas (1834-1917)
L'orchestre de l'Opéra
Vers 1870
Huile sur toile
H. 56,5 ; L. 45 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

L'orchestre de l'Opéra


Avec beaucoup de subtilité Degas occulte ce qui est en général montré d'une salle de spectacle. Il souligne la place du spectateur et, surtout, la fosse d'orchestre. L'espace est découpé en trois zones. En bas, la partie publique de la salle, l'espace dévolu au spectateur, celui de l'opéra mais aussi du tableau. Au centre la fosse où se trouvent les musiciens. Le troisième est celui de la scène, délimité par la rampe, et occupé par les corps décapités des danseuses. La radiographie révèle que Degas a volontairement coupé la toile sur les côtés et dans la partie supérieure. L'effet de cadrage semble donc avoir été radicalisé dans un deuxième temps. La harpe, la loge et la contrebasse ont été rajoutées par la suite, ce qui permet de lier graphiquement la fosse à la scène.

Le lieu du spectateur, mais surtout le lieu du spectacle ne sont donc que partiellement montrés. Le sujet ici c'est la fosse, d'ordinaire invisible, bien que déjà représentée par Doré ou Daumier. Les musiciens sont tous des connaissances de Degas. On notera notamment la présence du compositeur Emmanuel Chabrier dans la loge, et surtout du bassoniste Désiré Dihau, ami de l'artiste et musicien à l'Opéra. Pour le placer au centre de la composition, le peintre a dû chahuter la disposition traditionnelle de l'orchestre.

Le contraste entre la fosse et la scène est renforcé par la différence de facture avec laquelle sont traitées les deux zones : très poussée, précise et détaillée, la zone médiane de la fosse est un véritable portrait de groupe et dépeint avec précision les instrumentistes et les instruments. Les danseuses sont en revanche à peine esquissées. C'est cependant dans la série des orchestres peints entre 1869 et 1876 que le thème de la danse, si important dans l'oeuvre du peintre, trouve son illustration. Le sujet tendra à prendre de plus en plus de place chez Degas.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter