Vincent van Gogh
Paysanne près de l'âtre

Paysanne près de l'âtre
Vincent van Gogh (1853-1890)
Paysanne près de l'âtre
Vers 1885
Huile sur toile marouflée sur bois
H. 29 ; L. 40 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Paysanne près de l'âtre


Cette oeuvre, exécutée par Van Gogh à la fin de la période de Nuenen en Hollande (1883-1885), fait partie d'un ensemble d'études préparatoires pour la grande et célèbre composition des Mangeurs de pommes de terre (Amsterdam, Rijksmuseum Vincent van Gogh) datée de septembre-octobre 1885.
Au cours des mois précédents, Vincent écrit à plusieurs reprises à son frère Théo en lui faisant part de ses études en cours (figures de paysans, de paysannes, têtes).
Dans ces peintures sombres et lourdement empâtées, Van Gogh s'attache à rendre des effets d'éclairage avec des modèles vus à contre-jour devant une fenêtre, ou placés près d'une lampe ou, comme ici, près du foyer pour accentuer le contraste entre l'ombre et la lumière.

En mars 1885, le peintre précise à Théo : "je ne puis encore montrer un seul tableau. Mais, des études, j'en fais... D'ailleurs, il est difficile de dire où finit ce qu'on appelle une étude et où commence ce qu'on appelle le tableau...". Cette Paysanne près de l'âtre, que la correspondance du peintre nous permet de dater de mars-mai 1885, montre une femme de profil occupée à éplucher des pommes de terre. Elle constitue l'un des rares témoignages des débuts de l'artiste au sein des collections nationales françaises.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter