Georges Seurat
Poseuse de dos

Poseuse de dos
Georges Seurat (1859-1891)
Poseuse de dos
1887
Huile sur bois
H. 24,5 ; L. 15,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR


Poseuse debout, de face, étude pour Les poseuses
Poseuse de profil

Poseuse de dos


Durant l'hiver 1886-1887, Georges Seurat entreprend une nouvelle grande composition Les Poseuses. Le tableau se trouve aujourd'hui à la Fondation Barnes à Merion aux Etats-Unis. Il représente trois modèles posant nus dans l'atelier du peintre. Au mur de ce dernier, l'artiste a reproduit Un après-midi à la Grande Jatte, tableau manifeste du nouveau courant pictural dont Seurat devient le chef de file et que le critique Félix Fénéon baptise néo-impressionnisme.
Seurat a réalisé de nombreux dessins et esquisses préparatoires aux Poseuses auxquels on peut rattacher les trois études du musée d'Orsay : Poseuse de dos, Poseuse de face et Poseuse de profil.
Dans la Poseuse de dos, le peintre figure son modèle nu, de dos, assis sur un drap blanc. Elle rappelle une oeuvre célèbre qui avait fait grand bruit lors de son entrée au Louvre en 1879 : La Baigneuse Valpinçon de Jean-Auguste Dominique Ingres. Comme le maître pour lequel il a une véritable admiration, Seurat éclaire le haut du dos et la nuque de la jeune femme. Il applique dans cette étude la technique qu'il a lui même initiée : la division de la touche en petits points de couleurs pures juxtaposées.
Les trois poseuses ont appartenu à Félix Fénéon qui les garda jusqu'à sa mort. En 1947 elles sont acquises par les musées nationaux ainsi qu'un dessin au crayon Conté ayant pour motif le poêle figuré dans l'atelier appartenant aujourd'hui au fonds de dessins du musée d'Orsay.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter