Louis Boitte
Projet pour un monument à Victor-Emmanuel à Rome

Projet pour un monument à Victor-Emmanuel à Rome, élévation générale
Louis Boitte (1830-1906)
Projet pour un monument à Victor-Emmanuel à Rome, élévation générale
1884
Crayon, encre noire, aquarelle et gouache sur papier
H. 77,5 ; L. 136,9 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Projet pour un monument à Victor-Emmanuel à Rome, élévation générale


En 1880, le jeune Etat italien lance un concours pour l'érection d'un monument en l'honneur du premier roi d'Italie, Victor Emmanuel II, décédé en 1878. Huit français participent à cette première consultation qui est remportée par le jeune Henri Paul Nénot, alors pensionnaire à la villa Médicis. Mais l'opinion publique s'oppose à ce choix et dans le contexte nationaliste, le gouvernement relance un concours en 1883. Boitte y répond avec ce projet, qui constitue une vraie leçon d'histoire de l'architecture italienne, une réminiscence synthétique de ses études romaines.

Le monumental escalier à double rampe rappelle le palais Farnèse de Caprarola, dû à l'architecte italien Vignole (1507-1573) et à ne pas confondre avec le palais Farnèse de Rome. L'immense loge centrale est inspirée de l'oeuvre de Bramante (1444-1514) au Vatican, tandis que le travail des bossages évoque Le Bernin (1598-1680). Preuve du goût indéfectible de Boitte pour l'Italie, ces références sont sans doute également destinées à séduire le jury, soucieux que ce monument symbolise le génie de la nouvelle nation italienne. C'est finalement à l'architecte italien Giuseppe Sacconi (1854-1905) que sera confiée la réalisation de l'édifice.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter