Louis Welden Hawkins
Séverine

Séverine
Louis Welden Hawkins (1849-1910)
Séverine
Vers 1895
Huile sur toile
H. 77 ; L. 55 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Séverine


Offert aux musées nationaux par son modèle, la journaliste Séverine, ce tableau, et son cadre figurent parmi les plus remarquables créations du peintre Louis Welden Hawkins. Né en Allemagne en 1849 de parents anglais, il vint s'installer très tôt en France où il reçut sa formation de peintre. Il y séjourna jusqu'à la fin de sa vie après s'être fait naturaliser. Très lié au milieu symboliste - il participera à plusieurs des expositions de la Rose+Croix entre 1893 et 1897 -, il offre avec cet ensemble, exposé pour la première fois en 1895, non seulement un portrait de son modèle, mais aussi une illustration symbolique de son métier et de ses buts.

En effet, si la peinture à elle seule évoque une femme moderne et décidée occupée d'écriture, la représentation du blé et des lauriers, ainsi que les mots Pax et Panis sur le cadre précisent l'engagement de Séverine. Celui-ci avait commencé très tôt, lorsqu'elle devint la secrétaire de l'écrivain et journaliste socialiste Jules Vallès, et se poursuivit au travers de diverses publications destinées à défendre le monde ouvrier, qui la menèrent jusqu'à la direction du journal Le Cri du Peuple, de 1885 à 1888.
Comme ses confrères symboliste, Hawkins n'hésite pas à se référer aux peintres anciens, et il faut certainement voir dans le fond d'or sur lequel s'enlève son modèle, une référence à la peinture italienne de la Renaissance.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter