Morris & Company
Une chaise

Une chaise
Morris & Company (décorateurs à Londres à partir de 1861)
Une chaise
Modèle créé vers 1865
Bois verni en noir
H. 84,5 ; L. 44,5 ; P. 41 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Hervé Lewandowski

Une chaise


Les prémices du style moderne tels qu'ils se font jour dans l'Angleterre victorienne des années 1860-1870 passent par un retour aux valeurs artisanales. William Morris donne l'exemple en ouvrant, dès janvier 1861, une firme de décoration, véritable antenne de production offrant les services de l'architecte, du décorateur et du fabricant. L'influence déterminante de Morris tient particulièrement à sa conception architecturale du décor moderne : il croit fermement au rôle essentiel de l'architecte d'intérieur pour créer les conditions d'une vie digne et heureuse.
Dès les débuts de la firme, architectes et peintres sont étroitement associés dans l'élaboration des éléments de décor et du mobilier.

Pour les sièges, la gamme des Sussex Chairs, à laquelle appartient cette chaise, reprend des modèles rustiques, légers, à galette paillée, dérivés en partie d'exemples français du début du XIXe siècle.
Selon toute vraisemblance, ce modèle a été dessiné par Ford Madox Brown (1821-1893), un peintre britannique proche des préraphaélites. On lui doit non moins de huit sièges différents pour Morris & Company.
En 1865, 1868 et 1878, Edward Burne-Jones achète des Sussex Chairs pour ses maisons de Kensington et de Fulham. Morris lui-même en utilise dans la salle de séjour de Kelmscott House. Recommandés pour leur prix avantageux et leur légèreté, ces sièges simples et pratiques restèrent en fabrication jusqu'à la Première Guerre mondiale.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter