James Abbott McNeill Whistler
Arrangement en gris et noir n°1

Arrangement en gris et noir n°1, dit aussi Portrait de la mère de l'artiste
James Abbott McNeill Whistler (1834-1903)
Arrangement en gris et noir n°1, dit aussi Portrait de la mère de l'artiste
1871
Huile sur toile
H. 144,3 ; L. 162,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / Jean-Gilles Berizzi

Arrangement en gris et noir n°1


Bien que de nationalité américaine, Whistler partage sa carrière entre Londres et Paris. Il s'inscrit à l'atelier de Charles Gleyre à l'Ecole des Beaux-Arts en 1856 et, pour assurer une meilleure diffusion de ses oeuvres, il s'associe deux ans plus tard avec Alphonse Legros et Fantin-Latour. Ce dernier le représente au centre de son Hommage à Delacroix, aux côtés de Manet et Baudelaire, marquant ainsi sa place dans l'avant-garde artistique parisienne. Whistler est également proche de Courbet qui le considère brièvement comme "son élève".

Arrangement en gris et noir n°1, portrait de la mère de l'artiste rappelle, ne serait-ce que dans son double titre, la stylisation à laquelle Whistler soumet rapidement l'esthétique réaliste des débuts. L'acuité psychologique du portrait s'impose avec force dans le dépouillement formel de la composition. L'oeuvre, dans sa rigueur linéaire et chromatique dominée par des tons neutres, prolonge les recherches du peintre dans le domaine de l'estampe. Elles sont directement évoquées dans le tableau par une Vue de la Tamise, accrochée au mur.

Whistler, délaissant définitivement l'anecdote, ne donne bientôt plus que des sous-titres musicaux à ses peintures, privilégiant la notion musicale d'harmonie plutôt que celle de sujet. Le tableau, acheté par l'Etat français en 1891, est aujourd'hui l'une des plus célèbres oeuvres d'un artiste américain, conservée hors des Etats-Unis.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter