Paul Sérusier
Portrait de Paul Ranson en tenue nabique

Portrait de Paul Ranson en tenue nabique
Paul Sérusier (1863-1927)
Portrait de Paul Ranson en tenue nabique
1890
Huile sur toile
H. 61 ; L. 46,5 cm
© RMN-Grand Palais (Musée d'Orsay) / DR

Portrait de Paul Ranson en tenue nabique


On ne connaît que très peu de portraits dus à Sérusier, plutôt spécialisé dans les scènes paysannes de caractère synthétiste et cloisonniste. Ce tableau est donc tout à fait exceptionnel, tant par sa rareté dans l'oeuvre du peintre que par sa qualité de témoignage emblématique sur la vie des Nabis.

Paul Ranson (1861-1909), qui rejoint le groupe nabi dès sa création par Sérusier en 1888, est ici représenté dans une sorte de costume de cérémonie. Aisément reconnaissable grâce à sa barbiche en pointe et à son lorgnon, il est occupé à déchiffrer un volumineux manuscrit aux caractères mystérieux. Le goût de certains Nabis, dont Sérusier et Ranson, pour l'ésotérisme est attesté. Par ailleurs, le groupe avait coutume de se réunir pour des cérémonies plus ou moins occultes dans l'atelier de Ranson, surnommé "Le Temple". Revêtaient-ils alors ce genre de vêtement ? Rien ne permet de l'assurer.
Le costume de Ranson est riche de symboles, témoins de l'intérêt de Sérusier pour l'occultisme. Parmi ceux-ci, l'étoile à cinq branches qui orne la crosse. Ce "pentagramme" peut représenter l'intelligence ou la tête dominant les quatre membres.
Il ne faut cependant pas oublier que les joyeuses réunions des Nabis au "Temple" tournent souvent à la farce. Si la peinture de Sérusier, et tout particulièrement son oeuvre tardive, est fortement imprégnée d'ésotérisme, ce tableau doit également se lire à la lumière des facéties dont ce groupe de jeunes artistes était coutumier.


Augmenter la taille du texte Réduire la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer
Facebook
Google+DailymotionYouTubeTwitter